A LA UNE

Université, décembre 2019 : les nouvelles exigences du jury et de l'Etat

Publié le : 30 Jan 2020

Fin novembre 2019, un "jury international" prolonge pour une année la "période probatoire" de l'université de Lyon en imposant de nouvelles conditions visant une intégration plus stricte des établissements concernés,  notamment l'ENS Lyon. Il recommande aussi de constituer un "Pôle Ingénierie" beaucoup plus robuste, ce qui se comprend comme une demande d'intégration de l'INSA, l'Ecole Centrale etc. (Voir "Avis du jury" en pièce jointe).

Ces exigences nouvelles  sont les seules raisons du report du vote du conseil d'administration de l'université prévu initailement fin décembre.

Pour l'université Jean Monnet, les demandes cumulées du ministère et du jury se traduisent par la disparition de toute l'autonomie envisagée au départ pour la faculté de Médecine et du droit de veto arraché par le doyen de la faculté de Droit. Autrement dit, la dissolution de l'UJM dans l'université de Lyon est complète. Voir "Détails de la dissolution de l'UJM" et "Projets de statuts" , "Projet de décret" en pièces jointes.

 



Autres articles de cette rubrique