A LA UNE

Une leçon positive du Covid 19 : la France résiliente

Publié le : 19 Apr 2020

Jamais l'écart entre la France de certains excités d'extrême-droite, d'extrême gauche, apparatchitks en tous genres déboussolés par l'effondrement de leur cadre de vie, et le pays résilient, plus républicain et solidaire que beaucoup l'attendaient, n'a été aussi visible. Dans un édito récent sur France Inter, Thomas Legrand le résume mieux que quiconque (écouter ici).

Sur les réseaux sociaux et chaînes d'info continue, les donneurs de leçons de tous poils ont commencé par vilipender un pouvoir dans "l'exagération", l'affolement avec la "fermeture excessive des écoles" et même le soupçon de "vouloir baillonner la démocratie" en envisageant de reporter les municipales...On connait la suite...avec les mêmes qui, aujourd'hui, conspuent "l'impréparation", "l'abandon du système de santé" et critiquent vivement...l'organisation du 1er tour des municipales !

Ce sont eux qui sont largement "déconnectés" du pays...A Force d'être dans l'excès pour défendre leurs seuls espoirs électoraux, ils ont perdu tout crédit aux yeux de ceux qui suivent la gestion et l'évolution de cette crise sanitaire que personne n'avait imaginée possible ni vu venir.

Ce qui ressort clairement aujourd'hui, c'est la qualité exceptionnelle de notre système de santé. Loin d'avoir été "démantelé" par quiconque, sa capacité d'adaptation s'est révélée remarquable, comme la formation et la mobilisation personnelle de tous les médecins, soignants, gestionnaires. La leçon à en tirer est de le préserver, cesser d'y chercher de nouvelles économies pour au contraire le soutenir davantage, certainement pas de le discréditer. Personne ne regrettera - et sans doute ne reprendra jamais - le programme de F. Fillon, ses 500.000 supressions d'emplois publics. Il valait mieux l'éviter, en effet. Le rétrécissement initialement envisagé par E. Macron ( - 150.000) ne résistera pas non plus, et c'est tant mieux puisque outre la santé, l'éducation, l'université, la recherche, la sécurité intérieure, la défense auront besoin de davantage de moyens et non pas de moins, c'est une évidence.

Ce qui ressort aussi c'est la solidarité largement majoritaire des français dans une situation sanitaire difficile. Et leur esprit républicain massif face aux contraintes du confinement. Pour faire de l'audience - toujours - les médias insistent sur les manquements, mais la réalité est qu'ils restent minoritaires, dans tous les quartiers. Et l'Etat régalien complète le tableau avec l'organisation de transports inter-régionaux...jusqu'au niveau européen où la voix de la France est aux cotés des pays en difficulté, pour davantage de mutualisation et moins d'égoïsme.

Bientôt, les débats reprendront plus vivement, c'est normal. Mais c'est cette France résiliente qu'il faudra conforter et non pas critiquer à tout va, voire rejeter. Qu'il faudra soutenir par un projet ancré dans la réalité - la complexité - du monde, en rejetant aussi bien le danger nationaliste que les utopies faciles qui ne manqueront pas de ressurgir.

 



Autres articles de cette rubrique