Communiqués

Un risque majeur pour le Président Macron

Publié le : 01 Jul 2018

Bien que plusieurs mesures de justice sociale aient été prises par le gouvernement depuis un an (suppression de la Taxe d'habitation, augmentation de plusieurs minima sociaux, reste à charge zéro pour les lunettes et soins dentaires, etc.) l’accent mis par le Président de la République et ses ministres sur les réformes à caractère libéral, certaines petites phrases maladroites, les médias faisant de France Insoumise l’opposant numéro 1 ont progressivement convaincu les français d’un déséquilibre accentué des politiques menées. Un déséquilibre largement favorable aux libéraux et aux plus aisés, aux "gagnants de la mondialisation", défavorable aux français les plus modestes.

Sur ce blog, j’ai moi-même souvent insisté sur l’exigence de justice sociale, attendue par 70 % des français, bien au delà de la gauche historique. Il reste 3 années et demi à Emmanuel Macron pour corriger le tir, mais il est évident que le budget 2019 sera particulièrement suivi et éclairant. S’il ne parvient pas à convaincre que les électeurs de gauche ont eu raison de majoritairement lui faire confiance en 2017, qu'il est capable de protéger ceux qui se sentent menacés par la mondialisation, il perdra des soutiens essentiels pour le succès de son quinquennat et sa réélection éventuelle. En effet, l’espace politique du Front National, les idées identitaires et souverainistes progressent en raison de l’actualité angoissante (immigration, terrorisme, précarité) qui mine le corps social et le pousse vers la voie eurosceptique - antichambre de tous les nationalismes - comme c'est déjà le cas dans plusieurs pays européens : le Président de la République a besoin d'accroitre sa crédibilité auprès des plus fragiles ainsi que du soutien appuyé des europrogressistes, désormais nettement plus nombreux à gauche qu’à droite.

 



Autres articles de cette rubrique