A LA UNE

Trois initiatives indispensables, après les municipales, pour sauver l'université

Publié le : 11 Feb 2020

J'ai toujours considéré que notre université devait participer au projet de constitution d'un établissement plus puissant et plus visible au niveau international, en coopération avec les universités et écoles lyonnaises intéressées. Mais sans y perdre ses pouvoirs, ses prérogatives et son apport incontestable à la démocratisation de l'enseignement supérieur, l'innovation et le développement territorial.

Compte tenu de la situation actuelle, en complément de mon interview dans Le Progrès je propose que le nouveau maire élu le 22 mars prenne trois décisions urgentes :

- S'opposer à toute disparition de l'établissement lors du CA de l'université consacré au sujet, et convaincre ce CA, sans doute en avrll 2020 (date pas encore fixée précisément).

- Solliciter un rendez-vous au plus haut niveau de l'Etat, auprès de la ministre et du Président de la République pour souligner l'importance majeure du maintien de tous les pouvoirs universitaires de la ville, conjointement à la participation souhaitable à un nouveau projet d'université d'ambition internationale. Nul doute que cette initiative recevra rapidement le soutien de nombreux maires de villes universitaires dans une situation semblable.

- Constituer une Commission Extra-Municipale associant tous les acteurs universitaires, étudiants, personnels, les milieux économiques et responsables de syndicats de salariés afin de formuler de nouvelles propositions de développement de notre université compatibles avec ces objectifs.



Autres articles de cette rubrique