Communiqués

Situation des personnes agées dépendantes à Saint-Etienne

Publié le : 06 Mar 2019

Depuis 2017, des agents des EHPAD de la ville dénoncent l'insuffisance de moyens qui leur sont attribués et les conséquences négatives inéluctables sur les soins ou l'accompagnement des personnes âgées dépendantes.

Deux ans plus tard (!) , le maire consent à essayer d'améliorer les choses et annonce quelques recrutements, notamment des postes de directeurs, en soulignant qu'il y avait 3 directeurs pour 5 EHPAD depuis 2010. A cet égard, je voudrais rappeler les points suivants :

- j'ai fait réaliser en 2009 un audit sur les résidences de personnes âgées de la ville par un organisme indépendant non impliqué dans le financement. Cet audit, sévère, a fait ressortir la nécessité absolue d'accroitre les moyens en personnels  auprès des personnes dépendantes.

- Très rapidement, un contrat d'objectif et de moyens (CPOM) a été âprement négocié avec l'ARS et le Conseil Départemental et signé en 2010. Il a permis de recruter 45 personnes titulaires dans les EHPAD, améliorant considérablement la situation les années suivantes. Le choix d'affecter 3 postes de direction pour 5 EHPAD était justifié d’une part par la prise en charge directement par le CCAS de nombreuses tâches de gestion juridiques et de ressources humaines et visait d'autre part à concentrer prioritairement les moyens sur le personnel d'accompagnement et de soin des personnes âgées.

C'est à l'évidence l'incapacité de la municipalité actuelle à obtenir des moyens équivalents (la forte baisses des financements du nouveau CPOM est soulignée par tous les observateurs et les personnels) qui explique les difficultés rencontrées depuis 2017. S'ajoute en plus la baisse des moyens propres de la ville destinés aux personnes âgées, comme en témoigne la récente fermeture de la résidence autonomie des Hortensias pourtant très appréciée.

 

 

 



Autres articles de cette rubrique