A LA UNE

Saint-Etienne, ville peu favorable Ă  l'Ă©cologie ?

Publié le : 11 Jul 2020

La presse a relevé que les élections municipales ont été moins bénéfiques aux écologistes à Saint-Etienne que dans d'autres grandes viles françaises. Sociologiquement, la ville n’est pas particulièrement favorable aux écologistes, ce n’est pas nouveau. En multipliant par plus de 2 son score de 2014, la liste d’Olivier Longeon exprime une prise de conscience croissante des enjeux environnementaux par les Stéphanois. 

Cependant, au niveau des actions concrètes ,il faut rappeler que nous étions la première ville de France à généraliser les cantines 100 % bio en 2010, donc avec 10 ans d’avance. Les vélos en libre service (Véliverts) ont été introduits en 2009, avant bien d'autres villes semblables. Un ambitieux plan vélo a été voté en 2013, M. Perdriau l’a immédiatement retiré en 2014 en même temps qu’il rouvrait le centre ville aux voitures et réduisait le plateau piéton (eh oui, Ocivelo !). Le pass de 1h 30 aller retour en tram ou bus mis en place en 2009 n’existe dans aucune autre ville de France, la protection des rivières a avancé à pas de géant à Saint Étienne Métropole, la création des parcs Mitterrand, Sanguedolce et la plantation de nombreux arbres ont aussi marqué cette période. Etc etc.

Tout ceci a en partie survécu, sans jamais être valorisé dans les medias après 2014. L’enjeu est aujourd’hui de reprendre une action concrète et dynamique pour l’environnement, et de le faire savoir dans le pays.



Autres articles de cette rubrique