A LA UNE

Retour de la folie des grandeurs : la droite stéphanoise incorrigible

Publié le : 21 Feb 2020

Outre la 3ème ligne de tram, nous aurons demain une patinoire "Olympique" de prestige annoncée à 22 millions € alors que les usagers sont d'abord demandeurs d'une patinoire simple, fonctionnelle, pour remplacer l'actuelle, ce qui était évidemment justifié et prévu dès 2013. A Saint-Chamond, financé par la Métropole, un Palais des sports nécessaire - notamment pour le basket - mais lui aussi surdimensionné et coûteux (photo Le Progrès ci-contre). A eux seuls, ces trois équipements représentent plusieurs dizaines de millions d'euros en trop jetés par les fenêtres.

A Saint-Etienne, nous avons refusé en 2009 de construire un nouveau stade de foot à 250 milions et sauvé la ville de la faillite entre 2008 et 2014. Aujourd'hui la droite renoue avec la folie des grandeurs et recommence à dilapider l'argent des Stéphanois : une habitude, décidemment.



Autres articles de cette rubrique