A LA UNE

Rappel : les exigences de l'Etat pour la création de l'université de Lyon

Publié le : 16 Jun 2020

La pandémie du Covid 19 a figé l'examen de la création de l'université de Lyon, jusqu'à la demande récente du ministère d'une décision de l'université Jean Monnet et de l'ENS Lyon avant le 30 septembre prochain.

Rappel des exigences ministérielles édictées fin novembre 2019 suite à l'avis du "jury international", à l'origine du report du vote en CA de l'université  initialement prévu en décembre 2019

- une intégration plus stricte des établissements concernés dans la nouvelle université de Lyon,  notamment l'ENS Lyon placée plus nettement sous l'autorité du Président du nouvel établissement en dépit du maintien de sa personnalité juridique. Cette évolution doit donc être acceptée par l'ENS Lyon et fait l'objet d'une opposition interne.

- la constitution d'un "Pôle Ingénierie" beaucoup plus robuste, ce qui se comprend comme une demande d'intégration de l'INSA, l'Ecole Centrale etc. Sur ce point, aucune avancée tangible, les 2 écoles refusant toujours d'intégrer le projet.

- Pour l'université Jean Monnet, disparition de toute l'autonomie envisagée au départ pour la faculté de Médecine et du droit de veto arraché par le doyen de la faculté de Droit. Autrement dit, la dissolution de l'UJM dans l'université de Lyon doit être complète.

 



Autres articles de cette rubrique