A LA UNE

Propositions pour des alternatives à l' A 45

Publié le : 05 Sep 2020

Un récent post Facebook de G. Cayuela pour le Journal des entreprises a relancé le débat sur les alternatives à l'autoroute A 45. L'arrivée de Catherine Séguin comme nouvelle préfète de la Loire conduira à voir le sujet ressurgir, puisque l'Etat attend toujours les propositions des élus de la Loire.
Alors, que faire ?
La première chose, c’est de cesser de boycotter les réunions organisées par la Préfecture pour utiliser les 400 millions de subventions d’état obtenues par ceux qui ont soutenu le dossier A 45 jusqu’en 2014 et que le gouvernement a confirmées. Dix mois de perdus, c'est déjà trop.
Ensuite il serait bon d'avoir quelques idées concrètes utiles au désenclavement de Saint-Étienne. Force est de constater le  vide sidéral, jusqu’ici, sauf pour évoquer des solutions farfelues, futuristes inapplicables dans l’immédiat. Si on en reste là, les 400 millions seront utilisés au bénéfice des rhodaniens.
Une premièe idée serait par exemple de proposer la jonction en 2x2voies - Rive de Gier - Brignais avec pôle multimodal Lyon Sud (accès Metro). Sans s’interdire bien sûr d’étudier les nouvelles solutions technologiques possibles à horizon 30 ans.
Une deuxième idée viserait à faire passer très rapidement la rocade La Terrasse - Terrenoire à 2 x 3 voies puisque sa saturation déjà perceptible ne va cesser de progresser avec les fonctions logistiques de la plaine du Forez, sans pouvoir être absorbée par la nouvelle autoroute qui était prévue.
Qui en parle ?
Si tout cela se réalisait, compte tenu du temps nécessaire - 5 à 10 ans - nous aurions déjà au moment des inaugurations 50 % de véhicules électriques donc non polluants pour l’atmosphère et le réchauffement climatique.



Autres articles de cette rubrique