Communiqués

Pour un audit de la politique de l'offre

Publié le : 01 Jan 2019

Même si elle n'a pas été évoquée en tant que telle, la "politique de i'offre", autrement dit de soutien financier aux entreprises suivie depuis près de 10 ans n'est pas étrangère au sentiment selon lequel "ce sont toujours les mêmes qui paient",  à savoir les ménages, mis à contribution à hauteur de 15 milliards environ depuis 2010.
En effet ce sont plus de 50 milliards d'euros  / an qui ont été attribués au fil des années aux entreprises sous forme de déductions diverses, notamment le CICE et le pacte de responsabilité de Françaois Hollande, puis d'Emmanuel Macron.

Ses justifications (rétablir la compétitivité des entreprises fortement dégradée depuis 2002 et baisser le coût du travail pour favoriser l'emploi) ne doivent pas interdire une évaluation objective et le cas échéant de décider d'économies sur ces dépenses devenues très lourdes.

A ce stade, l'efficacité des mesures prises semble partielle, inégale, la croissance française n'ayant été ni spécialement élevée ni durable, et le chômage restant élevé.

Des études ont été réalisées, il faut les compléter at appliquer dans ce domaine comme dans les autres les corrections qui s'imposent pour une participation de tous à la maitrise du budget et de la dette.

Au moment où les mesures "Gilets Jaunes" ajoutées à la baisse de la taxe d'habitation et des charges salarales vont relancer la demande, un audit sur la politique de l'offre s'impose.
 



Autres articles de cette rubrique