A LA UNE

Les réponses des candidats à mes propositions

Publié le : 10 Feb 2020

Le 26 février, le quotidien Le Progrès a donné la parole  aux différentes têtes de liste sur la fusion prévue de l'UJM dans l'université de Lyon.

Je note que les candidats d'extrême-gauche et d'extrême droite rejettent par principe toute fusion ou rapprochement, en faveur d'un statu quo complet, au bénéfice d'une forme de repli territorial de l'université qui n'a jamais été ma conception des choses. Comme depuis sa crétaion, l'UJM doit poursuivre son développement par une grande ouverture internationale et le maximum de coopérations nationales.

Patrick Revelli affiche une confiance dans la présidente de l'université.

Les réponses de M. Perdriau confirment son soutien total au projet de dissolution de l'UJM dans l'UDL, en cohérence avec les votes de ses représentants au Conseil de l'UJM durant toute l'année 2019. Les nuances sur un travail à venir pour "consolider l'IDEX" ne peuvent tromper personne. M. Perdriau approuve et soutien pleinement le projet actuel. Il accepte la perte définitive des pouvoirs universitaires de la ville. Dont acte.

Olivier Longeon, Pierrick Courbon et Zahra Bencharif partagent en grande partie mon point de vue. Olivier Longeon a avalisé dans un communiqué le principe des deux initiatives que je propose au futur maire.

Le débat n'est pas clos, mais l'orientation du maire actuel est claire.



Autres articles de cette rubrique