A LA UNE

L'enjeu numéro 1 : l'université Jean Monnet

Publié le : 06 Mar 2020

Ces élections municipales 2020 sont décisives pour l'avenir de la ville, en raison de la menace qui pèse sur l'intégrité et l'avenir de l'université Jean Monnet. Jamais, depuis la création de l'université il y 50 ans, cette question ne s'était posée à ce point. Et il y a encore moins de 2 ans, elle était même inimaginable.

Ce sujet se distingue pour deux raisons des autres dossiers importants (et qui le restent) habituellement au coeur des municipales : transports, propreté, sécurité, environnement, culture, sports sur lesquels je reviendrai ultérieurement.

En premier lieu, si Saint-Etienne perd durant ce mandat municipal ses pouvoirs universitaires chèrement acquis depuis 1960, elle ne les récupérera jamais.

En second lieu, les conséquences d'une telle perte pour son image, son attractivité, sa capacité à former et conserver des étudiants, futurs cadres, techniciens, enseignants, médecins etc. l'entraineraient dans un nouveau cycle de recul démographique et économique irrémédiable. Car il n'y a plus, aujourd'hui, de développmeent économique possible sans pesronnel hautement qualifié, sans innovation, sans sytème de santé de haut niveau etc.

C'est pourquoi je considère que sauver et développer l'université Jean Monnet doit être le premier objectif des candidats aux municipales des 15 et 22 mars prochains.



Autres articles de cette rubrique