Communiqués

L. Wauquiez Ă  Saint-Etienne, forte baisse du soutien de la RĂ©gion Ă  la ville

Publié le : 06 Jul 2018

Si le « rabibochage » Perdriau-Wauquiez est de même niveau que l’aide de la région à notre agglomération, il ne durera pas longtemps.

En effet, au delà des effets d’annonce et de pure communication (le chèque de 36 M affiché devant les médias), la réalité est une forte baisse des aides régionales par rapport aux périodes précédentes.
M. Wauquiez fait du saupoudrage électoraliste là où Jean-jack Queyranne préférait les contrats globaux liés à de vrais projets de territoire, et c'est un saupoudrage au rabais par rapport au passé.

Ainsi, j’avais signé en janvier 2010 un "Contrat de Développement Rhone-Alpes" (CDDRA) d’un montant de 21,5 M pour une agglomération de 43 communes à l'époque (et non 53 comme aujourd'hui). S’ajoutaient 26,5 M obtenus pour la rénovation urbaine et naturellement diverses subventions pour les équipements sportifs et cultuels, comme l'ensemble Le Corbusier à Firminy, la nouvelle Comédie - que M. Wauquiez a suspendu ensuite - le stade Geoffroy-Guichard (7 millions) etc.

Sans compter l'aide de la région aux transports, à l'EPASE (qui a aussi baissé de 33 %), on passe donc de 55 à 36 Millions alors que l'agglomération s'est étendue. Un recul considérable pour notre ville et Saint-Étienne Métropole.

A ce jour, la seule décision positive de M. Wauquiez a été le vote de principe en faveur du financement de l'autoroute A 45. Mais comme il a refusé de l'appuyer par un vrai soutien politique ("M. Perdriau devra se débrouiller seul pour l'obtenir" a-t-il dit en substance au moment de leur brouille), rompant ainsi avec l'attitude constante de Jacques Barrot, il n'a rien fait pour avoir à la dépenser. Ce qu'il confirme  aujourd'hui encore en boycottant une réunion à la Préfecture de Région.

"Rabibochage" politicien ou non, Saint-Etienne devra compter sur d'autres élus pour préparer véritablement son avenir.



Autres articles de cette rubrique