A LA UNE

Financement des universités et des classes prépas, un équilibre à établir

Publié le : 23 Feb 2021

Les écarts de financement considérables entre les études à l'université et les classes prépas sont dénoncés depuis des années. ils varient en gros du simple au double entre un étudiant inscrit en cycle de licence universitaire (8.300 euros / an) par rapport à un étudiant en classe prépa (près de 16.000 euros).

Comme le rappelle Thomas Piketty dans le débat économique de France Inter (deuxième parie du débat), cette situation est ultra injuste compte tenu de la sociologie des étudiants de prépas, majoritairement issus des catégories moyennes + et aisées.

Cette situation perdure pour de multiples raisons, depuis la simple maitrise des coûts voulue par Bercy jusqu'aux résistances les plus corporatistes de tous ceux qui bénéficient d'une façon ou d'une autre du système classes-prépas / grandes écoles et qui entendent que rien ne change.

La justice la plus élémentaire comme l'efficacité de notre système d'enseignement supérieur imposent pourtant un rééquilibrage. Souhaitons qu'au moins un (e) candidat (e) à l'élection présidentielle de 2022 se saississe du problème et fasse des propositions audacieuses. Le plus simple (mais pas le moins coûteux) serait sans doute d'améliorer de façon drastique l'encadrement des étudiants à l'université et la valorisation salariale des métiers de la reherche et de l'innnovation...dont notre économie a en plus particulièrement besoin.



Autres articles de cette rubrique