Communiqués

DĂ©fiance populaire de l'Europe, quelques explications

Publié le : 06 Mar 2018

Le Club national "Démocratie Vivante" est un "think tank"  fondé sur des valeurs de gauche oeuvrant pour que le quinquennat d’Emmanuel Macron contribue au progrès social. Il est présidé par Dominique Villemot et a déjà produit plusieurs propositions de réformes progressistes disponibles sur le site Démocratie vivante.

Cette récente analyse des raisons actuelles de la défiance vis à vis de l'Europe dans plusieurs pays me semble particulièrement pertinente.

COMMENT RECONCILIER LES CLASSES POPULAIRES AVEC L’EUROPE 

L’Europe va mal. Nombre de ses peuples se détournent d’elle et plusieurs de ses membres sont malades. Le peuple britannique a voté pour le Brexit c’est-à-dire pour une situation où il n’y a que des perdants. Le Royaume-Uni, et plus particulièrement ses classes populaires, va souffrir économiquement et l’Union européenne va être amputée d’un de ses membres les plus importants. L’Espagne est menacée de partition avec la victoire des indépendantistes en Catalogne. L’Allemagne fait face à la poussée de l’extrême-droite et met six mois à former un gouvernement. Les élections italiennes sont marquées par l’arrivée en tête de trois formations antieuropéennes ou eurosceptiques (l’extrême-droite de la Ligue du nord, la droite dure de Forza Italia et les populistes de 5 Stelle). Les pays de l’Est, Hongrie, Pologne, Autriche, tournent le dos aux valeurs européennes et sombrent aussi dans le populisme et l’extrême-droite. Partout la social-démocratie est en recul ou en voie de disparition. Partout les classes populaires se détournent des partis proeuropéens et se jettent dans les bras de l’extrême-droite et des populistes, tous antieuropéens ou, au minimum, eurosceptiques. Dans cet océan de régression, la France fait figure d’exception. Les Français ont élu en 2017 le candidat le plus proeuropéen. Si la social-démocratie proeuropéenne, représentée par le PS, s’est aussi effondrée en France, ce n’est pas au bénéfice de l’extrême-droite ni au bénéfice des populistes, mais en faveur d’un nouveau parti centriste : La République En Marche, favorable à l’Europe. Cela résulte notamment du discours d’Emmanuel Macron qui a rompu avec l’austérité en vigueur en Europe depuis 2010. Depuis cette date l’Europe n’a su tenir qu’un seul discours : la réduction des déficits publics et de la dette publique. L’euro était devenu synonyme de régression économique et sociale. Emmanuel Macron a su redonner aux Français la foi en l’avenir.

En 2016 le second message des dirigeants européens a été l’ouverture aux réfugiés. Les classes populaires, confrontées à l’austérité et au chômage n’ont pas compris cette politique, même si, sur le fond, au plan moral comme au plan économique, elle était justifiée. Le rejet de l’immigration explique en effet le vote des classes populaires britanniques en faveur du Brexit, la montée de l’extrême-droite en France, en Allemagne et en Italie, ainsi que les dérives autoritaires et xénophobes des pays de l’Est.

Austérité économique et bras ouverts aux réfugiés ont donc été les deux principaux messages des dirigeants européens. Le peuple qui en a le plus souffert est le peuple grec, confronté à une austérité extrêmement dure imposée par Bruxelles et Berlin, et exposé de plein fouet aux arrivées des réfugiés. On saura gré à Alexis Tsipras d’avoir empêché la montée de l’extrême-droite en Grèce. Celle qui a le mieux incarné ce message, non accepté par les classes populaires, est Angela Merkel, qui le paie politiquement aujourd’hui.

Il ne s’agit pas bien entendu de retomber dans le laxisme budgétaire ni dans le discours xénophobe. La politique d’Emmanuel Macron, consistant à respecter la règle budgétaire des 3% sans en rajouter et de s’assurer que la réglementation en matière d’asile et d’immigration soit respectée, constitue un compromis qui vise à éviter à la fois le double langage qu’a trop souvent tenu la social-démocratie et l’ordo-libéralisme de la droite et de l’extrême-droite.  Son projet de conventions démocratiques va dans le même sens.



Autres articles de cette rubrique