Communiqués

Crematorium : les dégats de la nouvelle politique municipale

Publié le : 11 Mar 2016

La droite municipale a cassé notre projet de crematorium et de service funéraire public pour continuer à préserver le monopole des entreprises privées.

Conséquences :

2 ans de retard alors que l'on savait l'équipement actuel fragile (il vient de s'arrêter en partie)  avec en prime l'argent des Stéphanois qui partira dans de surprofits aux bénéfices de fonds de pension russe et canadien. Quel gâchis !

A titre d'exemple, le service public de la Ville de Paris propose des services fubnéraires de base à 789 euros, hors frais de crémation...
 

Voir l'article des Echos

Voir notre communiqué de presse.

 A consulter :




Autres articles de cette rubrique