A LA UNE

Covid-19, quelques leçons du reconfinement

Publié le : 28 Oct 2020

Le reconfinement, même "light", appliqué depuis quelques jours est porteur de plusieurs leçons.

- Notre société a du mal à intégrer l'incertitude qui persiste dans la diffusion de ce virus. Prudent, le conseil scientifique avait prévenu tout le pays dès le mois de juillet des risques d'une reprise à l'automne, mais nous n'avons pas voulu l'entendre et aucun média n'a relayé l'alerte...que le gouvernement lui-même a sous-estimée. Un aveuglement général dont il faut prendre conscience.

- Face à la nécessité d'agir, l'Etat s'est remobilisé, sans doute avec un mois de retard. Qu'a-t-on entendu, alors, de Marseille à Lille en passant bien sûr par Saint-Etienne : des critiques de tous bords, en particulier des maires, massivement relayées par les polémistes et médias. Il ne fallait pas "fermer les bars" et il était même demandé au contraire "d'ouvrir les boites de nuit" (vote du Sénat en octobre) ! Sans commentaire.

- Aujourd'hui les débats se poursuivent sur le casse-tête des commerces, ils sont devenus le carburant de l'information instantanée, sans queue ni tête,  de plus en plus éloignés de toute approche rationnelle.

- La reprise rapide de l'épidémie dessine pourtant les décisions à prendre demain si, une fois cette "2ème vague" maîtrisée, un nouveau rebond devait survenir : il faudrait alors bloquer la circulation du virus dès le début, puisque faute d'intervenir à ce stade la progression devient rapidement exponentielle, les malades très nombreux et les hopitaux sont mis en difficulté.

Il est probable que les scientifiques s'exprimeront en ce sens. Espérons que les français et l'Etat les écoutent alors mieux qu'en juillet dernier ! Car le nombre de malades en serait réduit et l'économie moins affectée.



Autres articles de cette rubrique