A LA UNE

Contre le terrorisme islamiste, élargir le front républicain

Publié le : 30 Oct 2020

Les épouvantables assassinats du professeur Samuel Paty et des fidèles de l'église Notre-Dame de Nice rappellent qu'un terrorisme islamiste diffus, s'appuyant sur des extrémistes installés ou arrivés récemment en France, voudrait imposer une vision totalitaire de l'Islam contre nos principes républicains, en particulier la liberté d'expression sous toutes ses formes (dans les limites posées par les lois actuelles) et la liberté de conscience.

Chacun sait bien que la mobilisation de nouvelles forces et moyens de sécurité, même dotés des technologies les plus récentes, ne permettra jamais d'empêcher à 100 % de tels actes imprévisibles et ignobles, comme les attentats de Vienne et Kaboul viennent encore de nous le rappeler.

Renforcer autant que possible nos moyens d'anticipation est évidemment nécessaire, mais c'est aussi l'explication et la conviction d'un maximum de nos concitoyens sur les vertus de la laïcité pour toutes les religions et notamment l'Islam qu'il faut conduire.

C'est la bataille des idées républicaines qu'il faut gagner sur notre territoire, impliquant forcément les musulmans de France dont la religion est dévoyée par de tels actes. On ne peut laisser progresser dans les esprits de quelques-uns l'idée que les "lois de la religion" seraient supérieures aux lois républicaines : l'école mais aussi toute la société doit y contribuer.

Les déclarations récentes des principaux représentants des musulmans de France sont à cet égard très positives. Il faut les aider à élargir ensemble le front républicain, sans céder en rien sur les principes de l'état de droit comme le souligne à juste titre  Laurent Joffrin dans sa lettre politique.



Autres articles de cette rubrique