Communiqués

Contournement Ouest de Lyon, une bévue historique

Publié le : 03 Mar 2018

L'ouverture récente de la liaison entre les autoroutes A 89 et A 6 près de Lyon est une bonne nouvelle pour Roanne et le nord de notre département, désormais connectés correctement aux grands réseaux routiers nationaux et internationaux. Bonne nouvelle aussi pour le Grand Lyon avec de multiples solutions de contournement au Nord et à l'Est.

Mais cette réalisation utile fait ressortir encore davantage l'aberration de l'ensemble du système d'infrastructures de l'agglomération lyonnaise, véritablement hémiplégique en l'absence de contournement ouest (COL). La carte parle d'elle-même, avec tous les trafics nord-sud détournés, parfois très loin, dans les banlieues et périphéries Est comme par hasard les plus populaires...

Imaginer de créer un COL est aujourd'hui devenu très difficile vu l'urbanisation de l'ouest lyonnais. Les habitants de Loire Sud et de Saint-Etienne paient donc 47 ans plus tard l'inconséquence et l'absence de vision tragique d'un ancien maire de Lyon, Louis Pradel, qui a imposé en 1971 la liaison directe sous Fourvière pour, parait-il, faire comme les américains, des autoroutes urbaines...

Quant à l'A 45, la fermeture cette semaine de l'A 47 à Givors suite à un accident de camion a démontré pour la nieme fois la fragilité inacceptable de la situation actuelle. Mais cette fois, ce sont des élus ligériens qui seront les premiers responsables de son maintien durable, contre le développement de notre territoire.



Autres articles de cette rubrique