Communiqués

Bilan de mandat sénatorial : mon action pour le maintien d'une présence postale de qualité dans les quartiers et territoires ruraux

Publié le : 01 Mar 2017

Avec la baisse irréversible et sans précèdent des volumes de courrier, la Poste a engagé une adaptation de sa présence territoriale (à travers des ajustements de l’offre de services et des horaires) partout en France.

Ces évolutions sont parfois difficiles à accepter localement et le département de la Loire, que ce soit dans ses territoires urbains ou ruraux, adapte son réseau postal, en concertation avec les élus locaux très impliqués.

La Loire compte aujourd’hui 193 points de contacts, dont 103 bureaux de poste (en gestion directe), 56 agences postales (gérées par des agents territoriaux dans le cadre de conventions de partenariat entre La Poste et une collectivité) et 34 relais Poste (gérés par des commerçants).

Aujourd'hui, au regard des efforts déjà consentis, il convient d’être extrêmement attentif à toutes nouvelles évolutions afin d’éviter une dégradation territoriale de la présence postale dans notre département.

Je pense par exemple aux réflexions qui sont conduites actuellement dans les quartiers stéphanois et dans différentes communes urbaines ou rurales. Aucune des décisions qui seront prises ne doivent être contraires aux politiques publiques d’aménagement conduites depuis de nombreuses années sur ces secteurs qu’il convient avant tout de soutenir pour ne pas fragiliser durablement la ville et ses habitants, dont un nombre significatif est constitué de personnes âgées.

Aussi, après avoir récemment rencontré les responsables départementaux de La Poste, j’ai décidé de sensibiliser le Président-Directeur Général du Groupe, M. Philippe WAHL aux prochaines évolutions du réseau ligérien pour les années à venir.



Autres articles de cette rubrique