Communiqués

Autoroute A 45, réunion positive avec Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat

Publié le : 01 Mar 2017

Notre territoire a besoin d'améliorer son accessibilité ferroviaire et routière. Chaque année, l'offre ferroviaire progresse (mais la demande aussi, c'est vrai, donc il faut continuer) et ce sera encore le cas dans les années à venir avec le contrat de plan 2015 - 2020 en cours de discussion.

Durant mon mandat, mon implication a été totale et jamais ce dossier (attendu depuis 20 ans) n'a autant progressé, en dépit des oppositions rencontrées et que chacun connait : déclaration d'utilité publique en juillet 2008, interventions auprès des 2 gouvernements qui se sont succédé, accord politique sur le financement de la subvention par l'Etat et les collectivités, reconnaissance par la commission "Mobilités 21" comme priorité nationale en 2012, validation enfin par F. Hollande à Saint-Etienne en octobre 2013 du lancement de l'appel d'offre pour début 2014, engagement scrupuleusement respecté. En résumé, tous les obstacles politiques ont été levés entre 2008 et 2014.

Les entreprises ont travaillé durant l'année et nous savons désormais que 2 d'entre elles font des propositions sérieuses et abouties. La question est naturellement de savoir à quel prix peut être aujourd'hui réalisée cette autoroute, incluant toutes les protections environnementales indispensables en 2014, et avec quel niveau de subvention publique.

Nous avons obtenu en  écembre 2014 avec R. Juanico, J-L Gagnaire et J-C Frécon un rendez-vous avec le Secrétaire d'Etat chargé des transports Alain Vidalies. Cet échange a été très positif (voir le communiqué ci joint).

Fin janvier, l'équation économique du projet sera connue : il faudra alors affronter sereinement ces réalités pour continuer à avancer le plus rapidement possible dans la réalisation de cette infrastructure d'avenir pour notre territoire.

Fin janvier 2015 sera donc une nouvelle échéance décisive, après bien d'autres comme celles du 9 décembre, du 8 octobre 2013 (visite de F. Hollande), du 14 novembre 2011 (front commun avec le Président du Conseil Général en Préfecture de Région pour imposer la poursuite du projet), etc.

En dépit de la conjoncture et des difficultés de tous ordres, je reste optimiste, ce dossier doit se concrétiser.

Voir notre communiqué de presse ci-dessous



Autres articles de cette rubrique