Communiqués

Autoroute A 45, que veulent vraiment les Ă©lus de la Loire ?

Publié le : 26 May 2019

Dans son édition du 25 mai, le journal Le Progrès nous apprend que l'Etat a fait de nouvelles propositions d'aménagement pour remédier aux conséquences de l'abandon de l'auroute A 45 entre Lyon et Saint-Etienne. Outre des améliorations à la voirie existante, la création d'une 2 X 2 voies entre l' A450 (Brignais) et La Madeleine - autrement dit sur la route des "montagens russes" - et un deuxième pont sur Givors seraient réalisés.

Dans un communiqué, les élus locaux de la ville, du département  de la Loire et de la Région  acceptent ces propositions à condition que le gouvernement ne renonce pas à l'A 45 et prolonge de 10 ans la DUP.

Cette prise de position est totalement irréaliste, purement démagogique : si ces nouveaux aménagements sont effectivement réalisés, il est impensable d'imaginer que l'Etat financera en plus l' A45 puisque cette infrastructure viendrait doublonner ces nouveaux accès à l'ouest de l'agglomération lyonnaise (création de la 2 X 2 voies) et aussi à l'est (doublement du pont de Givors).

Maintenir, dans ces conditions, l'exigence de l' A45 reviendrait en fait à demander concrètement la réalisation de sa seule partie ligérienne, entre La Fouillouse et le contournement de Saint-Chamond...avec les difficultés que l'on connait, notamment à La Fouillouse et La Talaudière. Tout cela pour quels avantages ?  Pas sérieux.

La cosignature de M. Guilloteau, président du Conseil Départemental du Rhone et opposant de toujours à l' A 45 était en outre particulièrement incongrue ...Mais il a confirmé finalement ne pas demander le report de la DUP...(Le Progrès du 28 mai) : une confusion inhabituelle dans un dossier de cette importance.



Autres articles de cette rubrique