Communiqués

Après l'attentat de Carcassonne

Publié le : 03 Apr 2018

Le terrorisme islamiste a une nouvelle fois frappé notre pays avec l'attentat de Carcassonne et Trèbes. Au-delà de l'horreur des faits, des souffrances des familles et de l'acte héroïque du colonel Beltrame unanimement et justement reconnu, les circonstances de ces assassinats ne peuvent qu'intensifier la crainte de nouveaux terroristes anonymes et discrets, susceptibles d'agir dans toutes les villes et villages de France. Diffuser partout la peur et susciter en retour la haine maximale à l'encontre de tous les musulmans, c'est ce que cherchent les terroristes. Déclencher sur notre sol une sorte de guerre intéireure, voilà leur but, voilà donc la dérive qu'il nous faut éviter.

Jusqu'à présent, en dépit du nombre et de la gravité des attaques terroristes subies sur notre sol, les français ont su rester remarquablement unis et stoïques. Il est indispensable de conserver cette attitude, tout en cherchant constamment à améliorer et renforcer les actions de prévention et d'investigation pour déjouer les menaces avant qu'elles ne se concrétisent.

En rejetant les slogans et fausses solutions (purement politiciennes) avancées par la droite et l'extrême-droite, il est nécessaire de  muscler encore les actions anticipatrices de l'Etat avec les moyens humains supplémenatires en cours d'affectation. Plusieurs dizaines d'expulsions d'étrangers radicalisés reconnus dangereux ont déjà été réalisées, il faut les intensifier et incarcérer ceux que l'on ne peut expulser. Même si le risque zéro n'existera jamais, c'est  la voie à suivre contre les terroristes en veillant naturellement à ne jamais faire l'amalgame avec les musulmans de France.

 



Autres articles de cette rubrique