Communiqués

5/ Des mesures ciblées pour créer des emplois

Publié le : 04 Dec 2018

Quatre propositions, de nature et temporalité différentes :

- rétablir les emplois d'avenir récemment supprimés au bénéfice des jeunes les moins qualifiés et pour le monde associatif. Le coût budgétaire est supportable et peut bénéficier à près de 100.000 jeunes.

- Il y a 150.000 emplois non pourvus dans les secteurs « jugés peu attractifs » (hôtellerie, restauration, aides à la personne, BTP notamment). Ce phénomène dure depuis 20 ans et relève donc d’une situation structurelle. On pourrait expérimenter dans 2 ou 3 départements une baisse du temps de travail à 32 h sur 4 jours pour leur redonner de l’attractivité. Généraliser en cas de succès.

- Le secteur du tourisme est à nouveau en croissance, ce qui justifie le recours au travail du dimanche - moyennant les compensations pour le salariés - dans les « zones touristiques internationales ». En revanche, certains services publics, en particulier des musées, ne sont pas encore ouverts 7 jours sur 7…Une politique d’ensemble favorable au tourisme devrait y remédier et favoriser les créations d’emplois.

- A moyen terme, il ne fait aucun doute que le développement du numérique sera générateur de gains de productivité considérables. « Taxer les robots » est une idée absurde par ses conséquences en terme de compétitivité internationale comme d’incitation au ralentissement du progrès…En revanche, expérimenter des réductions / réorganisations du temps de travail (32 h) pour employer plus de salariés dans les secteurs les plus massivement concernés permettrait de favoriser l’emploi sans nuire à l’efficacité économique : il faut donc relancer ce chantier de la baisse du temps de travail dans des secteurs ciblés (l’Allemagne vient de le faire dans la métallurgie, avec des possibilités à 28 h hebdo).



Autres articles de cette rubrique