Retraites : pour une remise à plat globale

Plus le temps passe, plus la réforme des retraites est incompréhensible. On ne peut qu'être stupéfait devant les imprécisions qui demeurent toujours, y compris dans "l'étude d'impact" transmise aux élus et au Conseil d'Etat. Même chose avec le flou des réponses apportées aux avocats et aux enseignants, pour ne citer que ces exemles.

Un système par points doit apporter avant tout la pérennité et la clarté d'un système de retraite fondé sur la répartition. Et augmenter la justice sociale par rapport à la situation actuelle, par exemple en tenant compte de l'espérance de vie différenciée liée aux divers métiers.

L'avis du Conseil d'Etat est très dur, fondé sur des remarques pleinement justifiées. il est inutile de le nier. Plutôt que de s'entêter, le gouvernement devrait prendre acte des insuffisances de son projet, de la défiance qu'il suscite, et tout remettre à plat sur une année pour arriver au consensus le plus large de toutes les professions fin 2020.

A LA UNE